Suivre France Éducation international

Projets citoyens pour améliorer les compétences sociales et civiques des élèves

Texte

Contexte

À l’occasion de la Déclaration de Paris du 17 mars 2015 et de la publication du Rapport européen conjoint 2015 sur la mise en œuvre du « Cadre stratégique pour la coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation 2020 », l’Union européenne a réaffirmé l’importance qu’elle accorde à l’éducation à la citoyenneté. La Commission européenne et les pays membres ont ainsi reconnu avoir « une responsabilité particulière dans la transmission aux générations futures des valeurs humanistes et civiques » et se sont engagés « à redoubler d’efforts afin de renforcer dès le plus jeune âge l’enseignement et l’appropriation de ces valeurs fondamentales, et de travailler à construire grâce à l’éducation des sociétés plus inclusives ». Ces préoccupations rejoignent celles du Conseil de l’Europe qui promeut auprès de ses pays membres l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme.

Toutefois, les recherches menées en Europe soulignent que l’éducation à la citoyenneté se résume trop souvent à un apprentissage théorique, alors que la transmission des valeurs démocratiques et le développement des compétences civiques reposent tout autant sur l’acquisition de capacités et d’aptitudes que de connaissances. En outre, les multiples dimensions de l’éducation à la citoyenneté complexifient l’évaluation des acquis des élèves par les enseignants.

Objectifs

Le projet ACT vise à améliorer l'éducation à la citoyenneté dans les écoles secondaires en Europe, en expérimentant la mise en œuvre de méthodes éducatives et de mécanismes d’évaluations innovants basés sur l'implication active des élèves dans des « projets citoyens » concrets.

Activités et résultats attendus

Ces projets citoyens seront menés par des élèves de 13 à 15 ans autour des thèmes de l’inclusion sociale, de la lutte contre les discriminations et de la diversité culturelle. Tout autant que les thématiques retenues, une participation active (co-construction) des élèves eux-mêmes à la définition et à la conduite des projets menés permettra de développer leur esprit critique et leur sens de l’engagement. Ces projets seront centrés sur la mise en œuvre d’actions citoyennes concrètes, en lien avec l’environnement social des élèves et permettant le réinvestissement de connaissances et de réflexions collectives. Ils donneront également lieu à l’organisation d’activités diverses tels que des débats argumentés, de l’éducation aux médias, des rencontres avec des partenaires de l’école (médias, associations d’habitants, de parents, associations culturelles, autorités publiques, etc.) agissant au niveau local ou des échanges avec d’autres classes en France ou en Europe.

Ces « projets citoyens » conduiront par ailleurs à l’expérimentation de méthodes d’évaluation des élèves reposant également sur leur participation active, telles que l’auto-évaluation, l’évaluation par les pairs ou l’utilisation d’outils de type portfolio.

Cette phase de mise en œuvre des projets citoyens dans les établissements sera précédée d’une phase de formation des enseignants concernés, qui comprendra à la fois une formation à la conduite d’un projet citoyen avec les élèves et l’élaboration de documents, ressources et outils utiles au montage d’un tel projet.

Les projets citoyens seront mis en œuvre, selon un protocole identique, dans 100 établissements dans chacun des quatre pays participant. Au total, près de 10 000 élèves et 400 enseignants prendront part à cette expérimentation.

Dans chaque pays, des équipes de chercheurs indépendants conduiront une évaluation tout à la fois quantitative et qualitative afin de mesurer, en particulier, l’impact des actions mises en œuvre sur les compétences, attitudes et connaissances civiques des jeunes impliqués dans l’expérimentation, en comparaison de jeunes qui ne le sont pas, les perceptions et ressentis des élèves et des personnels impliqués et l’intérêt et la possibilité d’évaluer l’éducation à la citoyenneté.

Cette évaluation conduira à la formulation de recommandations politiques afin de renouveler l’éducation à la citoyenneté en Europe, pour améliorer la transmission des valeurs démocratiques et former des citoyens plus actifs.

Dates de mise en œuvre

Du 28 février 2017 au 27 février 2020.

Partenaires

Coordonné par France Éducation international, ce projet est mené avec des ministères de l’éducation et des institutions spécialistes de l’évaluation et des politiques éducatives, dans quatre pays européens :

  • Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, France
  • Ministère de l’éducation, de la culture et du sport, Espagne
  • Ministère de l’éducation, de la recherche et des affaires religieuses, Grèce
  • Département pour l’éducation, Royaume-Uni
  • British Council, Royaume-Uni
  • École d’économie de Paris, France
  • École d’économie et de Sciences politiques de Londres, Royaume-Uni
  • Fondation Européenne Société et Education, Espagne
  • Université de Cergy-Pontoise, France
  • Institut de politique éducative, Grèce
  • Université nationale et capodistrienne d’Athènes, Grèce

Ce projet est financé avec le soutien de la Commission européenne.
Cette publication n'engage que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.