Suivre France Éducation international

Informations pour les professionnels du DELF-DALF

Les informations contenues dans cette page s’adressent aux établissements et aux professionnels du secteur éducatif.

Texte

Se connecter à l’espace professionnel

France Éducation international met à la disposition des équipes encadrantes des sessions du DELF et du DALF en France et dans le monde un espace en ligne avec l’ensemble des outils nécessaires à la bonne gestion des examens. Cet espace est réservé aux acteurs du dispositif : responsables des centres, examinateurs-correcteurs, surveillants, membres des jurys, etc.

L’espace professionnel du DELF et du DALF est accessible en cliquant sur ce lien.

Les personnes ayant accès à cet espace ont reçu préalablement les informations relatives à leur inscription.

Obtenir l’agrément pour son établissement

En France, les agréments sont délivrés aux établissements par les rectorats. Les structures désireuses d’obtenir un agrément DELF-DALF pour organiser des sessions doivent contacter les services rectoraux.

À l’étranger, les services culturels des ambassades de France ont la charge de délivrer les agréments DELF-DALF. Les structures intéressées doivent contacter l’organisme de gestion centrale du pays dans lequel elles se trouvent. Les coordonnées des organismes de gestion centrale sont disponibles sur notre carte interactive des centres.

Devenir examinateur-correcteur DELF-DALF

Les enseignants intéressés à devenir des examinateurs-correcteurs des épreuves du DELF et du DALF ont la possibilité d’accéder à une formation soit directement via le centre d’examen dans lequel ils travaillent ou soit au travers de stages proposés par les services de France Éducation international. 

Dans le premier cas de figure, les enseignants doivent contacter le responsable de leur centre qui les inscrira à une prochaine date de formation. Dans le second cas de figure, les enseignants doivent suivre les procédures d’inscription de France Éducation international (voir plus bas).
Les postulants au stage d'habilitation d'examinateurs-correcteurs doivent impérativement remplir les conditions suivantes :

  • être titulaire d’un master 2 en didactique du français langue étrangère ou des langues étrangères, ou formation professionnalisante de longue durée (DAEFLE, DPAFP, …) ;

ou

  • être titulaire d’une maîtrise en français langue étrangère (avant la réforme LMD en 2002) ou d’un diplôme d’enseignement du français langue étrangère (DU ou équivalent) ou de ProFLE+ (obligatoirement avec les 4 modules / parcours certifiants) et avoir une expérience significative de 2 ans minimum dans l’enseignement du français langue étrangère ;

ou

  • avoir une expérience significative de 3 ans minimum de l’enseignement du français langue étrangère.

Afin que les participants non-francophones de naissance tirent le meilleur profit de la formation, une maîtrise de la langue française correspondant au minimum au niveau B2 du CECRL est requise. Les participants doivent avoir au minimum le niveau de compétence en français immédiatement supérieur à celui visé par l'habilitation (exemple : avoir un niveau B2 pour pouvoir évaluer le niveau B1).

Un stage portant sur les 6 niveaux des 6 diplômes DELF et DALF a une durée de 30 heures minimum ; 20 heures minimum pour les 4 premiers diplômes (niveaux A et B). Le programme du stage s’organise en modules, couvrant chacun un niveau du CECRL.

Chaque module alterne entre :

  • des phases collectives de découverte et de réflexion,
  • des séances individuelles et de groupe pour les corrections,
  • des séances de restitution et de confrontation des évaluations.

Un test individuel clôture les modules de formation de chacun des grands niveaux (A, B et C). Il consiste en l’évaluation de productions écrites et/ou orales de candidats.
Une attestation officielle valable 5 ans est émise par France Éducation international. Ce document peut être utilisé en France et à l’étranger.

La délivrance de cette attestation est soumise à :

  • l'assiduité,
  • la participation du stagiaire pendant la formation,
  • la réussite aux tests individuels.

L'habilitation des examinateurs-correcteurs repose sur une décision de France Éducation international, en coordination avec le responsable du centre d’examen ou de la gestion centrale le cas échéant, et se base sur le respect et la capacité à évaluer des productions orales et écrites en fonction des outils élaborés par France Éducation international. France Éducation international se réserve le droit de ne pas habiliter un participant ou de l’habiliter partiellement pour certains niveaux s’il ne satisfait pas aux critères susmentionnés.

L'habilitation ne constitue pas un droit à l'embauche et chaque responsable de centre peut décider de ne pas recruter une personne habilitée à exercer les fonctions d'examinateur-correcteur.

France Éducation international organise plusieurs stages d’habilitation d’examinateurs-correcteurs DELF-DALF dans l’année accessibles notamment aux personnes qui ne collaboreraient pas directement avec un centre agréé : 

  • des stages exclusivement réservés aux enseignants non rattachés à un centre agréé (des enseignants en reconversion ou à la recherche d’un emploi) en juin et en novembre ; ces stages se déroulent dans les locaux de France Éducation international, à Sèvres en France ; dans le contexte sanitaire actuel, ces stages ont été suspendus pour toute l’année 2021 ;
  • des stages ouverts aux enseignants rattachés ou non à un centre agréé dans le cadre des universités du BELC en février et en juillet ; toutes les informations relatives aux universités du BELC, comme les dates et la procédure d’inscription, se trouvent sur les pages dédiées à cet événement.

Renouveler une habilitation d’examinateur-correcteur 

L'habilitation étant valable 5 ans, un renouvellement est nécessaire pour continuer à exercer comme examinateur-correcteur des épreuves du DELF et du DALF.

Des procédures spécifiques sont mises en place dans chaque pays ou dans chaque académie pour la France. Les candidats au renouvellement d’habilitation doivent nécessairement être rattachés à un centre d'examen. Ils contacteront directement le responsable du centre auquel ils sont rattachés pour connaître les procédures de renouvellement d'habilitation. 

France Éducation international n’organise pas de tests ou de stages de renouvellement d’habilitation dans ses locaux.

Devenir formateur d’examinateurs-correcteurs DELF-DALF

Les services de France Éducation international se reposent sur une équipe de formateurs locaux pour animer les stages d’habilitation d’examinateurs-correcteurs DELF-DALF mis en place dans les académies en France ou dans les différents pays du dispositif. 

Seuls les ingénieurs pédagogiques du département évaluation et certifications de France Éducation international peuvent animer des stages d’habilitation de formateurs d’examinateurs-correcteurs DELF-DALF. Nos experts se déplacent dans les centres et dans les pays pour former les candidats à l’habilitation. Les personnes intéressées peuvent également suivre une formation de formateurs dans le cadre des universités du BELC.

Dans le cas d’une mise en place d’un stage dans un centre ou dans un pays, la structure intéressée doit contacter nos services et compléter un cahier des charges pour planifier la formation.
Dans le cas des universités du BELC, les personnes intéressées trouveront toutes les informations nécessaires dans les pages dédiées à ces événements. 

Les conditions pour devenir formateur d’examinateurs-correcteurs des épreuves du DELF et du DALF sont les suivantes : 

  • être déjà titulaire de l'habilitation d'examinateur-correcteur des épreuves du DELF et du DALF (6 niveaux) ;
  •  être rattaché à un centre d'examen DELF-DALF agréé ;
  • justifier d'une expérience régulière dans les sessions du DELF-DALF.

Une habilitation valable 5 ans est délivrée aux participants des formations de formateurs en cas de réussite aux tests. Une attestation est alors émise, valable en France et à l’étranger ; elle couvre l’attestation d’examinateur-correcteur.

Organiser des épreuves d’entraînement DELF

Une épreuve d’entraînement est un dispositif qui permettra aux services de France Éducation international de calibrer l’ensemble des épreuves mais aussi d’améliorer l’homogénéité du niveau de difficulté pour les épreuves d’un même niveau. Une telle épreuve est semblable à un examen officiel du DELF mais elle se concentre sur les épreuves collectives de compréhension orale et compréhension écrite.

8 épreuves d’entraînement sont disponibles : A1, A2, B1 et B2 pour le DELF tout public / A1, A2, B1 et B2 pour le DELF junior / scolaire.
Dès signature de la convention annuelle, le centre reçoit un calendrier trimestriel qui lui permet de se positionner quand il le souhaite. 

Ce dispositif léger, souple et gratuit permet au centre de préparer efficacement ses candidats aux épreuves officielles, de connaître le niveau des étudiants afin de pouvoir ajuster leur apprentissage de façon plus ciblée dans l'objectif de l'examen et d’inclure, s’il le souhaite, les épreuves d’entraînement dans l’offre de formation.

Les avantages sont multiples :

  • le centre reçoit directement de France Éducation international les épreuves sur une plateforme sécurisée
  • les épreuves d'entraînement  peuvent être surveillées par un personnel sensibilisé au DELF, aucune habilitation d'examinateur-correcteur DELF n'est nécessaire
  • aucune correction dans le centre, France Éducation international prend entièrement en charge les corrections et envoie les résultats au centre sous 10 jours maximum
  • le centre peut décider de percevoir des droits d’inscription auprès des candidats en contrepartie de son engagement envers ce dispositif et pour couvrir ses frais de fonctionnement afférents à l’organisation d’une session d’épreuve d’entraînement

De son côté, France Éducation international, dans le respect des exigences ISO 9001 - 2015 et celles de la Q-Mark d’ALTE, collecte les réponses des candidats afin de conduire les analyses psychométriques des tâches qui constitueront les futures épreuves officielles.

Organiser une épreuve d’entraînement, c’est simple : 

  • Avant la passation > imprimer les sujets et les feuilles de réponses reçus via une plateforme de téléchargement au plus tard deux semaines avant la session concernée.
  • Pendant la session > s’engager à faire passer les épreuves d’entraînement dans les mêmes conditions que pour un examen officiel du DELF.
  • Après la session > envoyer à France Éducation international les feuilles de réponses des candidats au plus tard 5 jours après la session au format numérisé PDF et détruire tous les sujets des épreuves d’entraînement.

Le centre signataire de la convention participe donc, à son niveau, à l’amélioration continue des examens de français langue étrangère. Pour plus d’informations et pour lancer les épreuves d’entraînement dans votre centre, contactez nos services.

Promouvoir les diplômes

Les services de France Éducation international mettent à disposition des centres et des structures intéressées plusieurs supports de communication : des affiches, des dépliants, des diaporamas, etc.