FOCAALE - Synthèse comparative de la recherche

1. La situation en France, en Belgique et au Luxembourg 10
2. Répondre à des besoins spécifiques sans toutefois coller d’étiquette 11
Est-ce important de connaître le niveau de scolarité ? Et à niveau égal, les personnes auront-elles des compétences similaires ? 12
Dès lors, faut-il plutôt se baser sur les compétences communes acquises ? Les compétences à l’oral ou les compétences à l’écrit ? 12
Alphabétisation versus Français langue étrangère 14
Et plutôt que de catégoriser et de faire des groupes de niveaux, ne faudrait-il pas constituer des groupes, certes hétérogènes, mais au sein desquels les personnes auraient des objectifs communs ? N’est-ce pas préférable de proposer aux personnes des ... 15
3. Les supports et les approches 16
a. Les supports 16
La littérature met en évidence deux types de supports favorables à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture par les adultes : les récits de vie et les supports authentiques contextualisés. 19
b. Les approches 20
Une approche différente de l’approche scolaire 21
Une prise en compte des acquis des apprenants adultes et de leurs stratégies cognitives 22
Un développement de la conscience phonologique nécessaire à l’entrée dans le monde de l’écrit 23
Une réponse aux besoins, des objectifs à fixer et à donner à voir 24
Les différents types d’approche 26
Du simple au complexe 26
Du complexe au complexe 26
Les apports de la méthode naturelle et de l’approche actionnelle 28
La place du numérique 29
c. Une approche holistique : quelque chose de plus global que l’apprentissage de la lecture et de l’écriture 29
L’importance de l’accueil 29
Les connexions entre l’ici et l’ailleurs, entre moi et l’autre 30
Du côté des apprenants, développer la confiance, l’estime de soi, l’autonomie ; du côté des formatrices, faire le pari de l’intelligence 31
4. Les avancées et les obstacles 31
Une professionnalisation nécessaire du métier 31

RkJQdWJsaXNoZXIy MTg0NTM=