FOCAALE - Synthèse comparative de la recherche

7 d’ouverture », « un climat de reconnaissance » ainsi que « l’élimination des obstacles discriminatoire s 13 ». Grâce à cet humanisme, et malgré l’existence « d’autres liens sociaux tels que le mariage et les associations » (Nkubito, 2006 : 11), trouver un emploi est considéré comme crucial pour l’inclusion socio-économique des primo-arrivants. Le français langue d’intégration deviendra ainsi un français langue d’insertion socio-professionnelle des immigrant(e)s. En tant que vice-présidente de la FIPF, force est de rappeler que cette dernière « plaide en effet en faveur d’un enseignement aussi pertinent qu’accueillant pour toutes ces personnes, basé sur un apprentissage de la langue française et une familiarisation culturelle qui tiennent compte des différents profils et parcours linguistiques, culturels et personnels des publics auxquels on s’adresse, et des difficultés qu’ils doivent affronter quotidiennement dans le nouveau milieu où ils sont plongés 14 ». Pour Michaëlle Jean, une urgence existe, celle « de rendre à ces hommes et femmes, leur humanité, leur dignité, leur intégrité physique, leur existence et, au final, leur identité » puisque la formation sans humanisme, « sans égards pour la dignité des apprenants ne peut qu’être vouée à l’échec ». J’aimerais clôturer en adaptant la citation de Langevin, la France ne s’illustre pas forcément parmi les nations les plus accueillantes, mais l’apprentissage de sa langue devrait s’adapter pour répondre au mieux aux attentes particulières de ces populations souvent en situation de détresse. Pour elles, le français est souvent une langue de (nouvelle) vie, après le gîte et le couvert, c’est de la langue que vient le salut. Force est de rappeler que les formations continues sont comme un voyage, court ou long, certifiant ou qualifiant, virtuel ou en présentiel, mais agréable et enrichissant où ce qui compte vraiment est le chemin qu’on fait et avec quel enseignant(e) on le fait. 13 Liana Konstantinidou et Elsa Liste Lamas, Contrôle de qualité en matière d’encouragement linguistique des migrants en Suisse, Actes des journées d’études, Les associations d’enseignants de français et les publics migrants, FIPF, Bruxelles, 6-7 décembre 2017, p. 26. 14 Ibid

RkJQdWJsaXNoZXIy MTg0NTM=