GATE - Prévenir le sexisme dès l’école primaire en luttant contre les stéréotypes

Erasmus+ KA3 Soutien à la réforme politique, Inclusion sociale et valeurs communes

Contexte

Depuis plus de 30 ans, si les inégalités femmes – hommes reculent lentement, le sexisme, attitudes discriminatoires fondées selon le sexe, persiste. La persistance de stéréotypes de sexe réside en partie dans le fait qu’hommes et femmes les ont intégrés au cours de leur parcours et cela dès le plus jeune âge à l’école. C’est pourquoi, des initiatives sont développées dans les écoles, dès le niveau primaire, afin de d’instaurer une culture de l’égalité et la coopération entre les filles et les garçons. Par exemple, en France, l’Ecole élémentaire du Peyrouat, à Mont-de-Marsan, a mis en place un projet afin de déconstruire les stéréotypes de sexe chez les enfants autour d’activités culturelles et des jeux dans différents lieux et à différents moments de la journée (en classe avec des débats, la théâtralisation de certains ouvrages ou à la récréation avec des jeux sans ballons par exemple). En Espagne le Département pour l’éducation du Gouvernement de Navarre a, quant à lui, développé le programme SKOLAE dont le but est d’intégrer l’égalité filles-garçons dans le système éducatif de la région. Ce programme vise à développer l’esprit critique des élèves face aux inégalités de sexe, ainsi que leur autonomie et enfin à développer leur participation active à la vie sociale. Pour cela une formation amenant les enseignants à se questionner sur leurs méthodes d’enseignement une collection d’activités pédagogiques permettant d’aborder ces sujets en classe ont été créées.

Ces initiatives locales sont souvent uniques et manquent de visibilité. C’est pourquoi, le projet GATE cherche à collecter ce type de pratiques afin de les étudier, les rendre accessibles et les tester à une plus grande échelle. Les résultats seront disséminés afin de permettre l’échange de bonnes pratiques entre les pays de l’Union Européenne et de promouvoir une égalité réelle entre les filles et les garçons.

Objectifs

L’objectif principal du projet est d’élaborer et mettre en œuvre des pratiques innovantes qui luttent contre les stéréotypes de sexe pour favoriser l'éducation inclusive et promouvoir l'égalité des sexes dès l’école primaire. Pour ce faire, le projet GATE vise à :

  • Former les personnels de l’éducation aux stéréotypes et à la prévention des comportements à caractère sexiste ;
  • Déconstruire les stéréotypes chez les élèves afin de prévenir les comportements à caractère sexiste ; 
  • Favoriser la bonne utilisation et diffusion de bonnes pratiques développées par les écoles primaires sur tout le territoire de l’Union Européenne.

Activités et résultats attendus

25 écoles dans 5 pays participeront au projet, ainsi environ 1 500 élèves et une centaine d’enseignants seront directement impliqués. La mise en œuvre du projet se fera en quatre étapes :

  • 1 : Un recueil de pratiques (WP1 - Recueil de pratiques) visant à lutter contre les stéréotypes liés au sexe dans les écoles, dans la cour de récréation et en classe, sera produit.
  • 2 : Sur la base des pratiques collectées, un programme systémique comprenant tous les espaces et les horaires des écoles primaires sera modélisé (WP2 - Modélisation) afin d'être transférable à tous les systèmes scolaires des pays participants.
  • 3 : La pratique modélisée sera testée dans les écoles (WP3 - Expérimentation) des différents pays afin d'évaluer son impact (WP4 - Etude d'impact) sur le personnel et les élèves des écoles.
  • 4 : Des recommandations politiques (WP5 - Diffusion et communication) destinées aux décideurs nationaux et européens, recueillant les commentaires des partenaires au cours du projet, seront rédigées.

Partenaires

  • European Institute, Bulgarie
  • University College Copenhagen, Danemark
  • Departamento Educación de Navarra, Espagne
  • Åbo Akademi University, Finlande
  • Académie de Bordeaux, France

Dates de mise en œuvre

1er décembre 2019 – 30 novembre 2022.

Contact

Marion Marty, chargée de programmes, département coopération en éducation : m.marty@france-education-international.fr

Logo -Erasmus +

Ce projet est financé avec le soutien de la Commission européenne.
Cette publication n'engage que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.