Suivre France Éducation international

RETFOP - Revitalisation de la formation professionnelle

RETFOP
Revitalisation de la formation professionnelle

Moderniser l’enseignement professionnel afin de faciliter l’insertion des jeunes sur le marché du travail.

Texte

Contexte

Ancienne colonie portugaise, l’Angola a été confrontée à une guerre d’indépendance depuis le début des années 1960 jusqu’en 1975, suivie d’une guerre civile de près de 30 ans. À la sortie de cette longue période de conflit, une grande partie des infrastructures du pays étaient détruites et les terres agricoles incultivables du fait de la présence de mines. La proportion d’enfants alors scolarisés était faible.

Si les revenus du pétrole ont permis d’amorcer un redressement de l’économie, la crise de 2014 a eu un fort impact sur le développement du pays, aggravé en 2020 par la pandémie de la COVID-19. Cette année-là, le taux de chômage a atteint 34 % sur l’ensemble de la population et 56 % chez les jeunes.

Face à cette situation, l’amélioration de l’accessibilité à l’emploi des jeunes angolais par un rapprochement entre les autorités, les centres de formation et les entreprises, constitue un objectif central de la politique économique et sociale du gouvernement angolais. 

L’enseignement technique et la formation professionnelle (ETFP) ont été identifiés comme des leviers essentiels pour apporter aux jeunes les compétences nécessaires pour accéder au monde du travail et répondre aux besoins du secteur économique. C’est l’objet des Centres de formation professionnelle, sous la responsabilité de l’Institut national d’emploi et de formation professionnelle (INEFOP).

Le projet RETFOP, financé par l’Union Européenne, constitue l’un des instruments disponibles pour parvenir à ce résultat. Il est mis en œuvre par l’Institut Camoes et Expertise France, en partenariat étroit avec les partenaires angolais concernés par la problématique de l’emploi, notamment celui des jeunes.

France Éducation international, ayant entre autres missions la facilitation de l’accès à l’éducation et à la formation pour tous, s’est associé aux autorités angolaises, et tout particulièrement à l’INEFOP, pour mettre en adéquation l’offre formative au sein de ses Centres de formation professionnelle avec les besoins du marché de l’emploi.

Objectifs

  • Doter les cadres du système éducatif des outils et de méthodologies leur permettant d’être en capacité de piloter l’enseignement technique et la formation professionnelle.
  • Définir une méthodologie d’institutionnalisation du fonctionnement d'organes de dialogue et de consultation public-privé.
  • Faire monter en compétences des formateurs de l’INEFOP et des Centres de formation professionnelle sur les plans pédagogiques et disciplinaires, et ce dans quatre champs professionnels : les énergies renouvelables, la construction, le soudage et les installations sanitaires.
  • Créer les conditions d’un partenariat renforcé entre les acteurs de l’ETFP et ceux du secteur économique.
  • Définir une stratégie de mise en œuvre opérationnelle de stages curriculaires et de programmes de formation en alternance.

Activités

  • Former les cadres sur la gestion organisationnelle et le leadership et former les chefs de département et les responsables des opérations à la planification, le suivi et l'évaluation des politiques et programmes ETFP.
  • Établir une cartographie des entités privées et des acteurs clés, identifier des bonnes pratiques aux niveaux africain et européen, rédiger des propositions d’institutionnalisation des organes de concertation et les proposer au gouvernement.
  • À partir d’une identification des besoins et de l’existant, les curricula en particulier, concevoir un plan de formation de formateurs de 6 provinces angolaises et assurer la formation.
  • Développer et tester l'introduction d'incitations, incluant les dispositions légales, visant à encourager la participation de professionnels expérimentés à dispenser une formation pratique, en particulier dans les zones reculées.
  • Étudier et proposer un cadre d'action juridique, technique et financier visant à orchestrer, au sein des parcours de formation, la formation en centre et les stages en entreprise ou les périodes d’immersion en milieu professionnel.

Bailleur

Union Européenne

Dates de mise en œuvre

Novembre 2019 – Décembre 2022

Contact

Jean-Jacques BATON, chef de projets au département de coopération en éducation : baton@france-education-international.fr

 

Texte

  

Ce projet est financé avec le soutien de la Commission européenne.
Cette publication n'engage que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.