Suivre France Éducation international

Les centres d'excellence en formation technique à l'étranger

Accompagner l’exportation du savoir-faire français

Texte

Un enjeu majeur pour toutes les entreprises françaises : accompagner leur développement international par une formation de qualité des ressources humaines locales

Au-delà des performances de leurs produits et de leurs technologies, les entreprises valorisent un modèle de formation professionnelle et technologique de qualité.
Lorsqu’elles s’implantent à l’étranger, elles doivent pouvoir accompagner leur développement d’une formation répondant aux mêmes exigences.

Une réponse à cet enjeu : les centres d’excellence en formation technique à l’étranger

Ce dispositif repose sur un partenariat tripartite entre le ministère de l’éducation nationale de la jeunesse et des sports, les entreprises qui sont implantées à l’international ou qui souhaitent le faire et les pays étrangers qui les accueillent.
Il se concrétise par la création de centres d’excellence en formation technique initiale et continue.
France Éducation international, opérateur à l’international du ministère, coordonne ce dispositif.

Un partenariat "donnant-donnant" et "gagnant-gagnant"

Chacun des partenaires fournit une contribution spécifique, chacun des partenaires y gagne.

Contributions

  • Mise à disposition du plateau technique et d’équipements didactiques modernes.
  • Mise à disposition du savoir-faire industriel et commercial.

Gains

  • Main d’oeuvre qualifiée en adéquation avec les besoins de l’entreprise.
  • Valorisation de l’image sociale et commerciale de l’entreprise.

Contributions

  • Mise à disposition des locaux, ateliers et laboratoires.
  • Mise à disposition d’une équipe enseignante et administrative.

Gains

  • Modernisation immédiate des formations, équipements et laboratoires.
  • Réactualisation technologique et pédagogique.
  • Appropriation à terme du savoir transmis.

Contributions

  • Mise à disposition du savoir-faire en ingénierie pédagogique et ressources humaines.
  • Envoi d’un professeur français expert pour une durée de trois ans.

Gains

  • Développement des relations école-entreprise à l’international.
  • Promotion du savoir-faire français dans le monde.
  • Relations long terme avec les campus des métiers et qualifications.
Texte

Depuis la création de ce dispositif

  • Plus de 30 centres de formation ont été créés.
  • Dans 14 pays.
  • Des formations proposées dans les métiers de l’automobile, l’aéronautique, le ferroviaire, les bâtiment et travaux publics, l’électricité, l’automatisme industriel, la construction navale, la gestion de cycle de vie des produits.
  • Essentiellement à travers des partenariats avec des sociétés telles que : Airbus (Vietnam), Dassault Systèmes (Afrique du Sud, Vietnam…), Engie (Chili), Naval Group (Brésil), PSA-Peugeot-Citroën (Chine), Renault (Chine), Schneider Electric (Afrique du sud, Algérie, Amérique Latine, Inde, Kazakhstan, Tunisie, Vietnam), Vinci (Chili).
  • Plus de 100 000 étudiants impactés.
  • Plus de 1 000 formateurs formés.

Documents à consulter